Les vraies vacances, c'est ici !

Catalogue

Balades gourmandes : de l'huître au caviar

Jean est « raconteur de pays ». Avec lui, les paysages et les maisons, les plantes et les oiseaux du Teich content leurs histoires, avec au bout du chemin la dégustation bien méritée…

Les confitures de ma grand-mère

Foulques de la Réserve OrnithologiqueDépart du port du Teich. Nous allons longer la réserve ornithologique et voir beaucoup d’oiseaux. Sur le bord pousse le roseau phragmite, avec son petit plumet, la plante type du delta, épurateur d’eau. A chaque trouée dans les buissons, Jean, devant, observe et nous appelle : « C’est les foulques que vous entendez : hip, hip. Regardez sa tête : ce n’est pas un canard, c’est un anatidé, il a les pattes à moitié palmées. Il fait un nid flottant. » On aperçoit une petite maison, où les sauniers qui exploitaient les anciens marais salants rangeaient leurs outils. Les grands espaces ont un petit air de Camargue. Sur le bord, des mûres s’offrent aux gourmands. Les buissons sont formés d’églantiers. A la fin de l’été, leurs fleurs se transforment en cynorhodon, qu’on appelle aussi « gratte-cul », très riche en vitamine C. Jean nous fait goûter et nous explique comment en faire de la confiture. Plus loin, le prunelier : il donne une « espèce de liqueur alcoolisée et un peu acide ».

La criée du Teich

Plateau d'huîtresRetour par une route boisée. Nous passons devant une boulangerie où on peut acheter le pain au fournil. Jean dirige le groupe vers quelques petites tables sur une placette ombragée, devant « La criée du Teich ». François, le patron, arrive tout de suite avec les assiettes, commandées au départ : huîtres, accompagnées ou non de fruits de mer, et boissons. Après 2h de marche, c’est le bonheur absolu ! Jean en profite pour raconter ses petites histoires sur les huîtres du Bassin. Comme celle d’un certain Coste, envoyé ici par celui qui venait d’y créer les premiers parcs : Napoléon III. Il avait vu en Italie qu’ils utilisaient des fagots pour récolter la ponte des huîtres : le naissain. Lui les a mis dans des petites cabanes ; mais après la ponte, il y avait davantage de petites huîtres sur la toiture que dans les fagots ! D’où la tuile de captage… que Jean sort de son sac aux trésors… On n’arrêterait pas, mais il est déjà midi…

Le caviar du Bassin

Caviar du Bassin d'ArcachonUne autre spécialité du Teich, c’est le caviar. « L’esturgeonnière » élève les esturgeons pour récolter leurs œufs et fait visiter sa pisciculture, de l’écloserie jusqu’aux bassins d’élevage, avec à la fin une dégustation de caviar. Son goût évolue avec l’âge. Jeune, il est très végétal, plus fin, avec des notes très subtiles de fruits à coques. C’est le caviar « primeur ». Quand il prend de l’âge, il gagne en puissance et en intensité, avec un goût prononcé de poisson. L’esturgeon a longtemps été pêché en Aquitaine. Mais au départ, les œufs étaient jetés aux canards. Jusqu’à la visite, un jour, d’une princesse russe… Ce qui fait que l’esturgeon local a été surpêché à partir des années 1920, jusqu’à sa disparition quasi-totale. Les chercheurs essaient de le réintroduire et ont fait venir l’espèce sibérienne, qui s’est très bien reproduite. C’est alors que les piscicultures ont été créées.

Conseil 

Revenir le soir pour les tapas à côté de la Criée du Teich, avec les habitués…

PARTAGEZ CETTE EXPERIENCE

Noter cette expérience

Vote 1 etoileVote 2 etoilesVote 3 etoilesNotez 4 etoilesNotez 5 etoiles (996 votes)
  • Commentaires (1)

    Mary and I

    I merely wanted to thank you once more for your amazing blog you have produced here. It is full of ideas for those who are really interested in this specific subject, specifically this very post. You really are all so sweet plus thoughtful of others in addition to the fact that reading your blog posts is a great delight in my experience. And such a generous surprise! Mary and I will certainly have pleasure making use of your tips in what we should do in a month's time. Our collection of ideas is a kilometer long and simply put tips is going to be put to fine use.

    Déposer votre commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Une idée de vraies vacances ? C’est ici

    Laissez nous vos suggestions de vraies vacances

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *